CHAMPIONNAT DE FRANCE FEMININ TRIPLETTES...

 
L'ouverture de ces championnats de France à Pau s'est déroulée le vendredi avec la réception des délégations durant toute la journée, avant de s'achever dans l'excellente ambiance du vin d'honneur où on remarqua la cohésion du triumvirat Yves Moity - Pascal Barthe - Patrick Coppa...
 
 
Magnifique championnat de France féminin
Encore bien moins que chez les hommes et s’appuyant sur une hiérarchie bien établie, l’élite féminine de la pétanque n’aime pas lâcher du lest. Des 4 grandes favorites de ce championnat de France entamé samedi et magnifiquement organisé autour du complexe de Pelote, aucune d’entre elles ne manquait à l’appel des 1/8èmes le dimanche matin.
Le CD 64 à l’honneur et invité à remettre ça…
Et les « filles de Pau » alors…Les 2 formations paloises qui représentaient le comité des Pyrénées Atlantiques dans ce contexte très relevé accomplirent les prestations qu’elles espéraient et franchirent allègrement la phase des poules. Mieux encore, la triplette de Sophie Stade a bien failli s’inviter à la fête dominicale, n’échouant qu’au stade des 1/16èmes samedi en fin d’après-midi devant l’équipe Aubriot du comité de l’Eure. Contrat rempli donc pour les paloises qui se sont mises au diapason de leurs dirigeants organisateurs qui, durant ces 2 journées, reçurent un florilège de compliments pour l’excellente mise en œuvre de cette manifestation sur le site de la plaine des sports. Un lieu qui a fait l’unanimité, parfois même l’admiration, de toute la représentation bouliste nationale…au point que le président de la Fédération Française Alain Cantarutti  n’a pas manqué de soumettre à la mairie paloise son souhait, plus qu’une idée, d’un retour ici-même à l’occasion d’un championnat masculin.
Les favorites malmenées…
Et nos favorites dans tout ça…Impeccables jusqu’au stade des 1/16èmes, elles subirent une véritable hécatombe dimanche matin. La majestueuse cancha transformée en terrain d’honneur très sélectif prenait tout à coup des allures de carré d’horreur pour les principales prétendantes. Dès les 1/8èmes, défaite surprise des cadurciennes et de la championne Béarnaise Anna Maillard, pourtant en évidence mais abandonnée par ses partenaires Baussian et Tronche. Puis vint le tour des sœurs Banderia méconnaissables face à la « dream-team » de Papon et exécutées en une petite heure, et enfin les championnes de France de l’intrépide Nelly Peyre égarant leur savoir et avec lui le titre devant l’équipe ardéchoise Seignovert. Et comme s’il fallait accabler les supporters bigourdans, la triplette lourdaise Vazé, pourtant devant 11 à 4 laissait filer une rencontre qu’elle dominait.
L’incroyable défaite de la « dream-team »…
Seule,  l’imperturbable formation de Papon ne déviait d’un parcours somptueux qui éjectait toute rébellion sans ménagement, 13/3, 13/1, 13/2...Le titre semblait inexorablement promis aux superbes  maillots verts. Le très nombreux public se délectait et savourait, à défaut d’ombre trouvait de la  fraîcheur dans cette démonstration. Le début de finale s’engageait sur le même registre (4 puis 6/0) et tout aurait pu être plié en 4 ou 5 mènes avec ces opportunités de tirs à 6 et à 4 manqués. Et puis tout à coup vint le doute !
Trahie par ses collègues Virebayre et à un degré moindre Schopp, la légendaire Papon transcendante jusque là baissa d’un ton. Les adversaires franciliennes, et la chaleur, et la pression se mirent en travers…La victoire venait de choisir son camp, et au prix d’une remontée implacable, la formation de Seine et Marne se l’accapara au grand désarroi des «invincibles» qui se demandaient longtemps après, tout comme Anna Maillard dans la matinée, pourquoi et comment…
La poignante cérémonie de la Marseillaise avec l’attribution des maillots tricolores déversa son lot d’émotions de joies de cris et de pleurs, mais il n’y a jamais qu’un vainqueur et c’est heureux.
 
A l'issue de cette manifestation, le comité hôte tout entier pouvait souffler... Des 40 fantastiques Bénévoles au comité directeur, chacun a pu mesurer le bonheur du travail bien fait. Joëlle Prévot, qui a tant donné, pouvait enfin fêter doublement l'évènement, elle qui célébrait en même temps son annIversaire...  
 
Résultats

1/4 de finale
 
Mostaert bat Gomez F. - Gomez J. - Vendange C. (76) 13 à 7
Bacon  bat Gelis M.- Jardin S. - Juignet N. (72) 13 à 10
Papon bat Bandiera A. - Bandiera C. - Zenatti K. (31) 13 à 2
Seignovert bat Peyre N. - Lapoutge A. - Pontac P. (31) 13 à 12
 
1/2 Finale
 
Bacon bat Seignovert C. - Lienard V. - Volle M. (07) 13 à 8
Papon bat Mostaert N. - Hausse G. - Guezennec S. (10) 13 à 3
 
Finale
 
Bacon Morgane - Ait-Idir Gidgia - Songeux Valérie (77) battent  Papon Angélique - Virebayre M.Christine - Schopp Florence (63) 13 à 7
 
 

L'actualité du Championnat de France

Toute l'actualité en direct depuis Pau.

On connait depuis le 29 Avril les 2 Triplettes qui représenteront le comité organisateur (CD 64) : BACABARA Graziella - DELISLE Agnès - BENANTI Véronique et STADE Sophie - ALDEGUER Sandra - LARCADE Nathalie, toutes de Pau-Pasteur.

Championne d'Aquitaine à Pomarez (40), la Triplette NICOLI Virginie - MARCHADAL Catherine - QUANTIN Magali (Pont de la Garde 47) représentera la ligue Aquitaine lors de ces championnats de France à Pau.

Les 128 triplettes Féminines qualifiées pour ce championnat de France à Pau sont connues...on peut les consulter sur les sites de la FFPJP ou boulistenaute
 

CHAMPIONNATS DE FRANCE FEMININ 2012 A PAU

CHAMPIONNAT DE FRANCE 2012 A PAU
MERCI…

 
Le CD 64 a donc eu l'honneur et le grand plaisir d'accueillir le Championnat de France Féminin 2012 Triplettes à Pau.
Le pari était simple…Promouvoir notre sport Pétanque en même temps que démontrer notre sens de l’hospitalité et notre capacité à postuler à l’organisation de telles manifestations, nationales ou internationales.
Cela signifiait l’implication de toutes les forces vives de notre fédération départementale, des Districts aux Clubs, en passant évidemment par les Joueurs et Sympathisants que nous remercions vivement pour leur sens du volontariat et du partage...
Le succès de cette manifestation a dépassé les plus folles espérances, grâce notamment à l'étonnante mobilisation de plus de 40 bénévoles, venus de partout dans les Pyrénées Atlantiques et même d'ailleurs, apporter leur concours aux organisateurs.
Par cette adhésion commune de toutes les parties prenantes de notre sport de prédilection, la fédération départementale 64 est apparue aux yeux de tous unie, compétente et rassurante au point que le Président de la FFPJP se verrait bien revenir en Béarn pour un nouveau championnat masculin cette fois...C'est là, le reflet de notre victoire !
Merci mille fois !